Ne pas modifier !

mardi 26 septembre 2017

Au secours, j’ai une chimiothérapie !




C’est dur à digérer, l’annonce du cancer est brutale, vous faites face comme beaucoup d’autres femmes mais vous êtes ébranlée par cette nouvelle et cerise sur le gâteau : votre équipe médicale vous a annoncée que vous alliez devoir subir une chimiothérapie !
Ce traitement vous effraie, vous cauchemardez en pensant à vos cheveux, aux nausées et autres conséquences qui vont vous gâcher la vie au cours des prochaines semaines…



Il est vrai que la chimiothérapie entraîne souvent plusieurs types d’effets secondaires et notamment la chute des cheveux, des cils et des sourcils et la sécheresse de la peau, la fragilité des ongles
Mais pour chacun de ces effets secondaires, il existe des solutions pour mieux vivre le traitement.
C’est l’objectif de ce blog, nous allons vous proposer des conseils, des solutions, des témoignages au fil des semaines.
Ces conseils n’ont pas fait l’objet d’études scientifiques mais ils font partie des stratégies qui se sont révélées efficaces pour les patients ! Ils sont issus du partage d’expérience de nos clientes et amies, de notre propre expérience et des conseils de professionnels du monde médical, de la socio esthétique et de l’esthétique !
Notre souhait est de vous accompagner, de vous aider car, pour l’avoir vécu, nous savons que perdre ses cheveux, ses cils, ses sourcils est un événement redouté et douloureux pour de nombreuses femmes qui débutent une chimiothérapie, d’autant que l’entourage ne mesure pas toujours la détresse que peut provoquer ce qu’il considère parfois comme « un simple effet secondaire ». Perdre ses cheveux, c’est ébranler sa féminité, c’est donner à voir la maladie à l’extérieur et c’en est aussi un rappel constant.
C’est pourquoi, nous ne vous présentons pas simplement des produits spécialement sélectionnés pour répondre à vos préoccupations mais aussi des réponses aux questions pratiques que vous vous posez au quotidien pour faire face à ces effets secondaires, des témoignages d’autres femmes qui ont vécues la chimiothérapie !


La chute des cheveux en question… 

Tous les médicaments de chimiothérapie entraînent pas une chute des cheveux, également appelée alopécie. Votre médecin vous signalera si le traitement qui vous est prescrit présente des risques pour vos cheveux de façon temporaire et vous délivrera dans ce cas une prescription médicale qui vous permettra de bénéficier, pour l’achat de votre prothèse capillaire, d’un forfait de remboursement de votre Caisse Maladie de 125€. Contactez également votre mutuelle, certaines prennent en charge un complément…

Quand ?

La chute des cheveux commence généralement 2 à 3 semaines après le début de la chimiothérapie et ils tombent au cours des chimiothérapies successives. La chute peut être brutale ou espacée suivant le traitement. Les cils et les sourcils tombent généralement un peu après les cheveux.

Est-ce que ça fait mal ?

Certaines patientes ressentent des démangeaisons, des picotements au niveau du cuir chevelu, juste avant ou au moment de la chute. Nous vous recommandons de masser votre cuir chevelu du bout des doigts, en faisant des petits mouvements circulaires et d’utiliser éventuellement des lotions et des shampoings qui apaisent ces irritations du cuir chevelu comme la Brume pour cheveux de MÊME.

brume pour cheveux même en cas de chimiothérapie
Brume pour cheveux Même


Puis-je ralentir la chute ?

Le port du casque réfrigéré peut parfois limiter la chute, parlez en avec votre équipe médicale, chaque protocole ayant ces spécificités, ils sont les mieux placés pour vous conseiller. Nous vous recommandons également de vous laver les cheveux la veille de la séance de chimiothérapie et de ne plus les laver pendant 3 à 8 jours après la séance. Limiter le brossage, éviter le séchage, les nattages, les colorations pendant cette période.

Dois-je me couper les cheveux, les raser ?

La coupe de cheveux courte avant la chute est conseillée car elle accroît l’efficacité du casque s’il est utilisé, peut retarder la chute de quelques jours et anticipe “moralement” la chute en établissant une sorte d’étape intermédiaire.
Couper ses cheveux en amont est aussi pour certaines une façon de prendre les choses en main, une manière de prendre une part active dans leurs traitements. Certaines femmes préfèrent ainsi se raser la tête et décider seule d’écourter le temps de la chute quand trop de cheveux commencent à tomber. Les spécialistes de la vente de prothèse capillaire adaptée aux traitements de chimiothérapie sauront vous accompagner et ils effectuent ce geste pour vous gratuitement si vous le souhaitez. Vous seule devez prendre cette décision…

Quand acheter une perruque, un turban ?

Plusieurs accessoires peuvent aider à masquer l’alopécie : foulard, turban, bonnet, casquette, prothèse capillaire et mèche de cheveux… Il faut faire des essais pour découvrir ce qui vous va et avec quoi vous vous sentez le mieux.
Nous vous conseillons de faire des essais avant le début de la chimiothérapie afin de sélectionner les modèles qui respecteront votre style, votre personnalité et de vous sentir “armée” au moment où vous en aurez besoin.
Lors des essais, n’hésitez pas à prendre des photos, elles aident souvent à prendre une décision sur un modèle, elles permettent de prendre du recul et de partager avec vos proches qui sauront vous conseiller.

Bonnet Dune
Prothèse capillaire Tess

Turban Ibiza


Perruque ou turban ?

Cette décision est bien sur personnelle mais il faut la prendre en se disant que l’on est toujours plusieurs femmes à la fois.
La prothèse capillaire peut aider d’avantage pour les moments ou il est important que les gens ne puissent pas se rendre compte que vous êtes malade…Le bonnet sera plus facile à manipuler et confortable pour les nuits fraîches ou les moments d’hospitalisation. Le turban vous permettra de marquer votre style, il est la star des podiums depuis l’été dernier, l’accessoire vu sur les défilés Moncler et Zadig&Voltaire : le turban est au goût du jour !
Vous avez le droit d’avoir le choix, il existe aujourd’hui beaucoup de solutions et de produits spécialement adaptés chez les prothésistes capillaires ! Les bonnets et turbans sont doublés pour ne pas irriter votre cuir chevelu, les formes sont spécialement conçues pour donner du volume et couvrir la nuque et les tempes, les matières sont anti-bactériennes et anti-transpirantes et surtout ces produits sont plus faciles à poser que l’éternel foulard que l’on essaie toutes de nouer avec plus ou moins d’adresse ! Ils sont conçus pour vous faciliter la vie…

Les cheveux repoussent-ils ?

Oui car la chute des cheveux due à une chimiothérapie est temporaire. Les cheveux repoussent à la fin des traitements à raison d’environ 1cm par mois…

Après l’arrêt du traitement, les cheveux peuvent mettre quelques semaines, plus rarement quelques mois à repousser. La repousse peut entraîner des démangeaisons. La texture et la couleur des cheveux peuvent être modifiées mais ils retrouvent souvent leur nature d’origine. Il vaut mieux éviter les traitements susceptibles d’abîmer les cheveux dans les six premiers mois de repousse. A éviter donc teintures, permanentes, brushings, défrisages, nattages
Les poils repoussent comme les cheveux, les cils et les sourcils, quelques semaines après l’arrêt du traitement. Vous pouvez cependant stimuler la repousse avec des produits spécialement adaptés comme RE-VITALASH, RE-GENESIS ou OPTILASH par exemple.

Revitalash Hair
Revitalash cils


Certaines femmes ont beaucoup de difficulté à laisser tomber leur perruque au moment de la repousse des cheveux, elles ne se reconnaissent pas avec une nature de cheveux modifiée, ils pourront être plus raides ou au contraire plus frisés, plus foncés ou plus clairs, blanchis ou au contraire débarrassés des cheveux blancs. Ces changements sont souvent temporaires – les cheveux retrouvent leur nature antérieure au bout de quelques mois – .

Plusieurs astuces peuvent aider à passer cette nouvelle étape :
Essayer une nouvelle prothèse capillaire plus courte, plus semblable à l’image que vous allez avoir avec vos cheveux naturels très rapidement afin d’établir une sorte d’étape intermédiaire.
Adoptez des bandeaux qui permettront de vous donner rapidement une sensation de volume sur le devant du visage et laisser vos cheveux courts apparaître à l’arrière, massez régulièrement votre crâne pour stimuler la repousse des cheveux et vous familiariser avec cette nouvelle allure.
Prenez soin de vous, faites des masques et des huiles hydratantes, n’adoptez pas de produits de coloration autres que 100% naturels et consultez rapidement votre coiffeur habituel pour qu’il vous forme une petite coupe dès les débuts de la repousse.




Stéphanie témoigne…

"J’ai toujours adoré les chapeaux, les bonnets, les turbans… alors pendant ma chimiothérapie, j’ai choisi d’adopter les “couvre chefs“ plutôt qu’une prothèse capillaire! Alors quand j’ai découvert les couronnes de cheveux, j’ai été emballée, pour un petit budget je changeais à l’envie de couleur et de longueur, je laissais une mèche dépasser de ma casquette, une tresse sur le coté de mon bonnet, une frange platine un jour, un petit carré châtain le lendemain, le tout avec une jolie paire de boucles d’oreilles… L’avantage de l’effet cheveux d’une perruque pour que personne ne remarque mon alopécie avec la liberté d’un petit bonnet : un régal !!!"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire